ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mardi 27 août 2013

Les Noirs jouent et gagnent - Niveau Moyen

Les Noirs jouent et gagnent en 3 coups - Niveau Facile
Hikaru Nakamura 0-1 Vladimir Kramnik, Dortmund 2011
Les Noirs jouent et gagnent


Lovefool - The Cardigans

         

Cet exercice tactique est tiré d'une partie d'échecs jouée le 24 juillet 2011 lors du tournoi de Dortmund en Allemagne. Avec les Blancs, l'Américain d'origine japonaise,Hikaru Nakamura, est en perdition. Il tente un dernier piège face à Vladimir Kramnik en jouant au 45e coup son Roi sur la case c3 (45.Rc3). A vous de trouver comment le Russe avec les Noirs déjoue ce piège et l'emporte sans trembler.

La tactique : le joueur exécute une suite de coups forcés qui lui octroie à la fin, un avantage tangible. Ils existe de nombreux types d'avantages ou de déséquilibres aux échecs : l'avance de matériel, la domination positionnelle d'une partie de l'échiquier (cases, diagonales, colonnes, rangées), une activité supérieure des ses propres pièces... L'exécution d'une suite tactique de coups est généralement fulgurante, c'est du court terme.

La stratégie : le joueur cherche à créer améliorer/optimiser le placement de ses pièces suivant un plan défini. Exemple: contrôler définitivement des cases, occuper des colonnes ouvertes... Ceci va lui permettre de construire sa victoire en engrangeant petit à petit des avantages. Ceci se réalise par des manoeuvres généralement lentes, c'est du long terme.

L'anticipation : le joueur calcule les prochains coups pour son camp et les réponses du camp adverse. Suivant la force du joueur et les nécéssités de la position, ce calcul peut porter sur une profondeur de 1 à N coups. L'objectif peut être tactique : Comment gagner un pion adverse? Comment défendre une pièce attaquée? mais aussi stratégique: Comment améliorer l'activité de mes pièces pour obtenir une position supérieure ? ...

Pour en savoir plus : Notre sélection de livres

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - Entreprises - Clubs - Santé - Radio - A propos - Mentions légales